Seul…

Seul…

Le bonheur suit sa pente et rit Sans témoins, comme un ruisseau coule : Celui qu’une amante chérit N’en parle jamais à la foule. Ô bruit connu d’un léger pas, Clair baiser d’une bouche rose, Soupir qui ne se note pas, Accent qui n’est ni vers ni prose ! Quel chant, quel trouble aérien Est […]

Source

Voir la Source

http://www.norisknimo.fr/wp-content/uploads/2017/10/cropped-avat-32×32.jpg

Digital Painting

Norisknimo Digital Art